Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
les chroniques d'istvan

Articles récents

Danny Saucedo

26 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Musique


a754a88e699435a0bb9be5532dc4915eb16d2230.png

Danny Saucedo est né le 25 février 1986 à Stockholm (Suède). Il a concouru en tant que l'un des finaliste dans "Idol 2006. . En 2006, il sort son premier single "Öppna Din Dörr".

La vie après Idol :

En mai 2007, Danny sort son premier album "Hearts Beats",
qui a atteint la place n° 1 au top des albums suèdois  . À ce jour, trois singles de l'album sont sortis et ont été placés de Tokyo  (n° 1), Play It For The Girls (n°1) et If Only You (n° 3), un duo avec la chanteuse  suédoise Thérèse D.

504px-Danny_Saucedo.jpg

Il a également atteint la place 9 dans les charts finlandais.

undefined

Danny  Saucedo est actuellement un concurrent sur l'émission télévisée Let's Dance 2008,  c'est un spectacle de danse suédois.  Depuis 2007, le couple gagnant représente la Suède au Concours Eurovision de la danse.


 
Lire la suite

Le mystère des templiers (II)

25 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Histoire


Naissance de l'ordre du Temple : 
  • Le contexte politico-militaire :

Le pape  Urbain II prêcha la  première croisade le 27 novembre 1095. La motivation du pape à voir une telle expédition militaire prendre forme venait du fait que les pèlerins chrétiens en route vers Jérusalem étaient régulièrement victimes d'exactions voire d'assassinats.

Saint_Urbain_II_pr-C3-AAchant_la_croisade.jpg

Le pape demanda donc au peuple chrétien d'Occident de prendre les armes afin de venir en aide aux chrétiens d'Orient. Cette croisade eut alors comme cri de ralliement « Dieu le veut ! » et tous ceux qui prirent part à la croisade furent marqués par le signe de la croix, devenant ainsi les croisés. Cette action aboutit le 15 juillet 1099 à la prise de Jérusalem  les troupes chrétiennes de Godefroy de Bouillon.

Hugues de Payns , futur fondateur et premier maître de l'ordre du Temple, vint pour la première fois en Terre Sainte en 1104 pour accompagner le comte Hugues de Champagne , alors en pèlerinage. Ils en revinrent en 1107.

  • Les prémices de l'ordre du Temple :
Après la prise de Jérusalem, Godefroy de Bouillon fut  désigné roi de Jérusalem par ses pairs, titre qu'il refusa, préférant porter celui d'avoué du Saint Sépulcre. Il mit en place l'ordre des chanoines  du saint sépulcre qui avait pour mission d'aider le patriarche de Jérusalem dans ses diverses tâches. Un certain nombre d'hommes d'arme, issus de la croisade, se mirent alors au service du patriarche afin de protéger le Saint Sépulcre.


429px-Election_de_Godefroi_de_Bouillon_comme_avou-C3-A9_du_Saint-S-C3-A9pulchre_-281099-29.jpg

Tous les hommes chargés de la protection du Saint-Sépulcre logeaient à l'hôpital Saint-Jean de Jérusalem situé tout près.

Lorsque l'ordre de l'Hopital , reconnu en 1113 , fut chargé de s'occuper des pèlerins venant d'Occident, une idée naquit : créer une milice du Christ (militia Christi) qui ne s'occuperait que de la protection de la communauté de chanoines du Saint-Sépulcre et des pèlerins sur les chemins de Terre Sainte, alors en proie aux brigands locaux. Ainsi, les chanoines s'occuperaient des affaires lithurgiques, l'ordre de l'Hôpital des fonctions charitables et la milice du Christ de la fonction purement militaire de protection des pèlerins. Cette répartition ternaire des tâches reproduisait l'organisation de la société médiévale, qui était composée de prêtres (oratores), de guerriers (bellatores) et de paysans (laboratores).

C'est ainsi que l'ordre du Temple, qui se nommait à cette époque militia Christi, prit naissance.

  • La fondation de l'ordre du Temple :

C'est le 23 janvier 1120, lors du concile de Naplouse que naquit, sous l'impulsion d'Hugues de Payns et Geoffroy de Saint Omer , la milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon (en latin : pauperes commilitones Christi Templique Solomonici), qui avait pour mission de sécuriser le voyage des pèlerins affluant d'Occident depuis la reconquête de Jérusalem.

800px-BaldwinII_ceeding_the_Temple_of_Salomon_to_Hugues_de_Payns_and_Gaudefroy_de_Saint-Homer.jpg

Dans un premier temps, Payns et St-Omer se concentrèrent sur le défilé d'Athlit, un endroit particulièrement dangereux sur la route empruntée par les pèlerins. Par la suite, l'une des plus grandes places fortes templières en Terre Sainte fut construite à cet endroit : le château Pèlerin. Le nouvel ordre ainsi créé ne pouvait survivre qu'avec l'appui de personnes influentes. Hugues de Payns réussit à convaincre le roi de Jérusalem Baudouin II de l'utilité d'une telle milice, chose assez aisée au vu de l'insécurité régnant dans la région à cette époque. Les chevaliers prononcèrent les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance. Ils reçurent du patriarche Gormond de Picquigny, la mission de « garder voies et chemins contre les brigands, pour le salut des pèlerin.

Le roi Baudouin II leur octroya une partie de son palais de Jérusalem, à l'emplacement du Temple de Salomon (selon la Bible, le premier  temple juif de Jérusalem),  qui donna par la suite le nom de Templiers ou de chevaliers du Temple. Hugues de Payns et Geoffroy de Saint-Omer ne furent pas les seuls chevaliers à avoir fait partie de la milice avant que celle-ci ne devienne l'ordre du Temple.

Templarsign.png

 

Lire la suite

Aurige de Delphes

25 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Art - Photographie

L’aurige de Delphes,  « qui tient les rênes», est l'une des plus célèbres sculptures de la Grèce antique , et l'un des rares bronzes qui nous soit parvenu de l'époque classique. Elle est conservée au Musée archéologique de Delphes et datée, grâce à son inscription, entre deux jeux panhelléniques, soit en 478, soit en 474, soit entre 470 et 467 av. J.-C.

293px-Delphi_charioteer.jpg

Cette staue d'un conducteur de char grandeur nature (1 mètre 80 de hauteur) a été découverte en 1886 à Delphes sous la Voie sacrée. Elle a été préservée en trois morceaux, le torse et la tête, le bras droit et le reste du corps, de la taille aux pieds (Inv. 3540). Le bras gauche est manquant. L'aurige lui-même faisait partie d'un ensemble plus important composé du char, de quatre ou peut-être six chevaux et d'un serviteur. Des fragments du char, des jambes et de la queue des chevaux ont été retrouvés près de la statue.

L'aurige est représenté debout dans son char. De la main droite, il tient les rênes (qui sont une restauration).
aurige.jpg
Comme il est coutume pour la course de char, il porte un chiton long ; des lacets noués sous les aisselles empêchent la tunique de gonfler au vent. Sa tête est ceinte du bandeau de la victoire. Le traitement de l'aurige est typique du premier classicisme, qui conserve des éléments archaïques, ici le caractère ovoïde du visage et les boucles plates de la chevelure. La statue est conçue pour être vue de trois-quarts : l'aurige tourne la tête à droite, vers le spectateur, la partie de gauche du visage étant plus développée dans un souci de correction optique.

Il faut noter la perfection technique de cette statue, à la fois dans le raffinement des nuances de couleurs des différentes incrustations, notamment sur la tête, et dans les assemblages, à peine visibles.

450px-Charioteer_of_Delphi_-_detail_of_head.jpg

Fonction
:

La statue a été consacrée dans le sanctuaire d'Apollon en 478 ou 474 av J-C par Polyzalos, tyran de Géla, pour célébrer la victoire de son char de course aux jeux Pythiques qui y avaient lieu tous les quatre ans en l'honneur d'Apollon. La base, en calcaire, portait initialement la dédicace «Polyzalos, maître de Géla, a dédié [ce] monument commémoratif ». Elle a ensuite été effacée, sans doute parce qu'elle proclamait la tyrannie de Polyzalos. Elle a été remplacée par une inscription plus neutre, comme en ferait un simple particulier : « Polyzalos, vainqueur avec ses chevaux, m'a consacré / le fils de Deinoménos que toi, très honoré Apollon, tu as fait prospérer".

Lire la suite

Declan Galbraith

25 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Musique



Declan20Galbraith_-_thankyou.jpg
Declan Galbraith est né le 19 décembre 1991 dans le Kent en Angleterre.

Sa première performance a été reconnu publiquement à l'âge de 7 ans quand il a insisté  au Festival Dickens de Rochester.

À la suite de ce festival, les grandes sociétés d'enregistrement ont vite remarqué le talent de Declan pour le chant.  Son premier enregistrement a été une version de "Walking in the air "qui a été publié sur un album de "hits" de Noël. 

Son premier album intitulé "Declan" est sorti le 22 septembre 2002 . Il comprend essentiellement des chants traditionnels irlandais. Declan obtient un grand succès  au Royaume-Uni et en Irlande.

Le 29 mars 2003, Declan a remporté le prix 
'Best Young International Performer'  à la vingt quatrième édition de "Young Artist Awards".

Deux apparitions sur la télévision allemande a conduit le géant allemand des médias Pro7/Sat1 a prendre Declan dans son nouveau label "Starwatch", distribué par Warner Bros Records.

450px-Declan_Galbraith_01.jpg

En coopération avec le producteur Ully Jonas, Declan sort le 1er décembre 2006 l'album intitulé "Thank You" qui contient un grand nombre de ses chansons préférées dont "An Angel", qui a été un énorme succès en Allemagne.

"Thank You" a été classé n° 5 au "top 40" allemand en 2006, et est devenu album d'Or en avril 2007.

Dans son dernier CD, "You And Me", il a écrit sa première chanson, Moody Blues. Il déclare être  très satisfait de son nouvel album, car il est plus dans le style de musique qu'il aime  à écouter et à chanter. 

Il a récemment effectué une tournée en Chine et est devenu très populaire dans toute l'Europe.


 
Lire la suite

Calvin Klein

25 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion

1011486922_small.jpg

Né Richer Klein dans le Bronx, à New York le 19 novembre 1942, de parents immigrés juiifs hongrois, figure emblématique de la mode minimaliste, Calvin Klein a été initié au dessin et à la couture dès son plus jeune âge. Après avoir suivi les cours du Fashion Institute of Technology de New York, il travaille cinq ans auprès de différents magasins et devient le protégé du Baron de Gunzburg, qui l'introduit dans le milieu de la mode.

ck2-20copy.jpg
C'est en 1968 qu'il fonde son entreprise. Le succès ne se fait pas attendre : alliant simplicité et élégance, luxe et modernité, la marque devient vite célèbre. Calvin Klein se fait un nom en faisant défiler des mannequins en slip. Ce sont ensuite ses jeans qui font fureur. Dès lors, la liste des créations ne cesse de s'allonger puisque la maison commence peu à peu à produire vêtements, parfums et montres.


calvin-stor__b375m.jpg
Des stars comme Kate Moss, Mark Wahlberg ou, plus récemment, Scarlett Johansson contribuent à promouvoir son image à travers des campagnes de publicité réputées pour leur côté provocant.
 
En 1992, l'entreprise de Calvin Klein est menacée de banqueroute, ce qui n'empêche pas le créateur d'être nommé meilleur designer américain un an plus tard. Acquise par le groupe Philips-Van Heusen Corporation en 2003, la maison continue de créer des modèles qui s'inscrivent dans la lignée de ceux du grand couturier.

Quatre produits stars :

Le parfum unisexe « CK One » : Le plus vendu dans le monde : plus de 15 millions de flacons ont été écoulés en 1996 par le licencié Unilever. L'Europe totalise 40 % des ventes de Calvin Klein Parfums. Pour la marque, la France est le troisième marché de la CEE. Calvin Klein, neuvième plus grosse affaire de parfums dans l'Hexagone, est la seule société d'origine américaine à figurer dans le top 10 français.

ck123.jpg
La lingerie :

100 millions de dollars.

1-paul-hanschke-en-calvin-klein-large.jpg

Les lunettes :

Plus de 2 millions de paires vendues en 1996. Pour CK, elles remplacent les bijoux et tiennent lieu d'accessoire chez les jeunes. La ligne CK Sun a été lancée en février 1997.

Les jeans :


700 millions de dollars en 1996 rien que sur la zone Amériques. Calvin Klein a été le premier couturier à voir un de ses jeans photographié dans Vogue, en 1978. Un produit de grande consommation qui rivalise aujourd'hui avec Levi's.

CK1.jpg
 
Lire la suite

La Môme

25 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Cinema

la_mome_2007-1.jpg
La Môme est un film boigraphique français d'Olivier DAHAN, retraçant la vie d'Edith PIAF, incarnée par Marion Cotillard , sorti le 14 février 2007. De son enfance à sa gloire, de ses victoires  à ses blessures à New  York, l'exceptionnel parcours de cette chanteuse. A travers un destin plus qu'incroyable  qu'un roman, decouvrez l'âme d'une artiste et le coeur d'une femme.  Intime, intense et destructible, dévoué à son art jusqu'au sacrifice, voici la plus immortelle des chanteuses.......       

La-20vie-20performance-20edit.jpg

Distribution :


Pour ce film, Marion Cotillard a obtenu :
content.jpg
Lire la suite

Palmarès Eurovision Song contest

25 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Eurovision




Lire la suite

ROUMANIE 2005 - Luminita Anghel "Let me try"

24 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Eurovision

Lire la suite

David Gandy - Dolce and Gabbana Underwear

24 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion


DavidGandy257.jpg
Lire la suite

Guy Lefranc (bande dessinée)

24 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Livres

Guy Lefranc est un héros créé par Jacques Martin , dont 17 aventures ont été publiées à ce jour. La première aventure, réalisée un peu dans le style d' Egard P. Jacob , et pré-publiée en planches hebdomadaires dans le journal de Tintin, a pour titre La grande menace et met en place les principaux personnages de la série : le journaliste Guy Lefranc, son protégé le jeune Jeanjean (dans une relation qui rappelle un peu celle liant Alix  et Enak), le commissaire Renard, et l'éternel méchant de la série, le mystérieux Axel Borg.

9782203314184.jpg

Jacques Martin assurera seul les deux albums suivants (L'ouragan de feu et Le mystère Borg, sûrement un des chefs-d'œuvre de la série), avant de se consacrer seulement au scénario. L'album suivant sera dessiné par le touche-à-tout de la bande dessinée franco-belge Bob de Moor, puis la série sera confiée au dessinateur Gilles Chaillet pour les neuf albums suivants.

Les thèmes des aventures de Lefranc sont en général de grand enjeux pour l'humanité, à l'image des premiers albums de la série : chantage au terrorisme en répandant un virus mortel ou par le lancement d'un missile à tête nucléaire sur Paris , des magnats du pétrole qui veulent réduire au silence un inventeur alternatif... Par la suite, la série gardera ce ton et sera même de plus en plus pessimiste, de dictature militaire en apocalypse nucléaire, et glissera parfois vers le fantastique et la science-fiction.

20060109215205_t3.jpg

La série se caractérise au départ par l'utilisation de la technique du dessin en vitrail, par son intégration dans l'univers contemporain, une extraordinaire minutie du graphisme tant en ce qui concerne l'architecture que les objets manufacturés (armes, véhicules, aéronefs, costumes), des couleurs nettes et une action musclée.

 

 

Liste des albums

  • La grande menace (1954)
  • L'ouragan de feu (1961)
  • Le mystère Borg (1965)
  • Le repaire du Loup (dessins de Bob de Moor) (1974)
  • Les portes de l'enfer (dessins de Gilles Chaillet) (1978)
  • Opération Thor (dessins de Gilles Chaillet) (1979)
  • L'oasis (dessins de Gilles Chaillet) (1981)
  • L'arme absolue (dessins de Gilles Chaillet) (1982)
  • La crypte (dessins de Gilles Chaillet) (1984)
  • L'apocalypse (dessins de Gilles Chaillet) (1987)
  • La cible (dessins de Gilles Chaillet) (1989)
  • La Camarilla (dessins de Gilles Chaillet) (1997)
  • Le vol du Spirit (dessins de Gilles Chaillet) (1998)
  • La colonne (dessins de Christophe Simon) (2001)
  • El Paradisio (dessins de Christophe Simon) (2002)
  • L'ultimatum (dessins de Francis Carin et Didier Desmit) (2004)
  • Le maître de l'atome (peut être considéré comme le meilleur Lefranc depuis "Le Repaire du Loup") (scénario Michel Jacquemart, dessin André Taymans et Erwin Drèze sauf la planche 2 et les crayonnés des planches 4, 5 et 6 qui sont de Jacques Martin) (2006)
  • La momie bleue (dessins de Francis Carin, scénario de Patrick Webber sur un synopsis de Jacques Martin) (2007)
Lire la suite