Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les chroniques d'Istvan

Carole Bouquet

20 Octobre 2009 , Rédigé par Istvan Publié dans #Cinema

Carole Bouquet, est née à Neuilly-sur-Seine, le 18 Août 1957 et c’est son père, originaire de Sicile et centralien de son état, qui les élève sa sœur et elle à la suite de la séparation de ses parents. Adolescente, elle est envoyée chez les Dominicaines. Elle y reçoit une éducation basée sur le mérite et l’humilité.

 

Après un bref passage à la Sorbonne, elle décide de se lancer dans une carrière de comédienne. Elle s’inscrit, à partir de 1976, au Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique à Paris pour un cursus de trois ans. Mais au bout d’une seule année, son destin est scellé grâce à sa rencontre avec le réalisateur Luis Buñuel qui lui confie, d’emblée, le rôle principal dans Cet obscur objet de désir . Le film est nommé aux César et deviendra un classique. La prestation de Carole Bouquet est, par ailleurs, saluée des deux côtés de l’Atlantique. Son image d’icône à la beauté glacée doit beaucoup à cette première apparition.

Elle s’envole par la suite pour New York afin de perfectionner son anglais, pour enchaîner à son retour avec Buffet froid de et avec Bertrand Blier.

Et c’est en 1981 que Carole Bouquet est aperçue dans une grande production internationale en jouant une James Bond Girl aux côtés de Roger Moore . Elle campe le rôle de Melina Havelock dans Rien que pour vos yeux , titre qui sied à merveille à la comédienne au regard revolver.


Deux ans plus tard, elle est nommée pour le César du meilleur second rôle pour Rive droite, Rive gauche dans lequel elle donne encore une fois la réplique à Gérard Depardieu. Elle retrouve celui-ci en 1989, dans la comédie dramatique de Bertrand Blier Trop belle pour toi , où elle interprète le rôle d’une femme sublime qui découvre une rivale au physique très ordinaire ( Josiane Balasko ) gagner le cœur de son mari. Ce rôle lui vaudra le César de la meilleure actrice.

 


Depuis ses débuts, Carole Bouquet s’est distinguée par un jeu émouvant et intense qui lui a permis de ne pas être prisonnière de son physique, révélant au contraire, plusieurs facettes de son talent. On la retrouve ainsi en 1997, poignante aux côtés de Daniel Auteuil dans le rôle de la célèbre résistante Lucie Aubrac dans le film éponyme de Claude Berri ; la même année elle interprète une Madame de Rénal sensuellement fragile dans le téléfilm de Jean-Daniel Verhaeghe tiré du roman de Stendhal : Le Rouge et le noir . Tragédienne dans l’âme, elle fait un tour du côté des planches pour jouer Phèdre en 2002 puis Bérénice en 2008.


Le métier de comédienne lui ayant appris à apprivoiser sa beauté, elle s’amuse à jouer au mannequin en devenant en 1986 l’égérie de la marque Chanel, pour laquelle elle incarnera pendant des années l’image du fameux parfum N° 5.


Mais dans ce monde de séduction et de glamour, Carole Bouquet reste une femme vraie et n’en oublie pas pour autant les causes qui lui tiennent à cœur en parrainant des O.N.G. comme Amnesty International et l’association Enfance et Partage.

Rattrapée par ses origine siciliennes, Carole Bouquet finit par ancrer ses racines dans un îlot méditerranéen à mi-chemin entre la Sicile et la Tunisie : Pantelleria. L’actrice y cède la place à la vigneronne, qui, d’un terrain aride a réussi à force de labeur acharné, à produire un vin doux, le vino passito.

 

Mais elle ne s’éloigne pas pour autant des écrans. En 2004, les mordus de la série Sex and the City l’aperçoivent dans l’épisode An American Girl in Paris . En 2005, elle joue le rôle d’une femme voulant adopter un enfant en Argentine dans Nordeste . L’année d’après, elle préside la cérémonie des César dans leur trente-et-unième édition. Et en 2007, elle partage l’affiche avec Guillaume Canet dans une comédie romantique : Si c’était lui d’ Anne-Marie Etienne .

 


Carole Bouquet joue en 2008 sous la direction de Nicolas Bary dans : Les Enfants de Timpelbach . Au casting figure également Gérard Depardieu, son ancien compagnon, avec lequel elle vécut une relation de presque dix ans jusqu’en 2005. Ce long métrage est décidément une véritable affaire de famille pour l’actrice puisque le producteur du film n’est autre que son propre fils : Dimitri Rassam qu’elle a eu avec Jean-Pierre Rassam.

 

(source)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Xersex 21/10/2009 08:12


Belles photos!


crew 21/10/2009 07:55


j adore :))