Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les chroniques d'Istvan

L’Empire du Brésil (1822-1889) - (1)

14 Juillet 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Histoire



On l’a oublié depuis longtemps mais le Brésil, Etat indépendant depuis septembre 1822, a longtemps été un Etat monarchique, un Empire du Brésil historiquement gouverné par deux Empereurs : Pedro Ier (1822-1831) et Pedro II (1831-1889) et par une Impératrice : la jeune Isabelle de Bragance (plusieurs fois - trois fois - régente, en 1871-1872, en 1876-1877 puis en 1887-1889) avant même l’instauration - en novembre 1889 - d’un régime républicain.

Des souverains qui jouèrent là un rôle important dans la marche du Brésil vers son indépendance (en septembre 1822), vers son affirmation politique régionale (principalement au détriment du Paraguay : en 1865-1870), vers davantage de justice sociale (avec l’abolition de l’esclavage, en mai 1888) et, paradoxalement, vers la république (après le coup d’état républicain de novembre 1889).

-1- Le premier de ces souverains du Brésil fut l’Infant du Portugal Pierre,
empereur du Brésil (en 1822-1831) sous le nom de Pierre Ier et roi de Portugal et des Algarves (en 1826–1826) sous le nom de Pierre IV. Fils et successeur du roi Jean VI (roi du Royaume-Uni de Portugal, du Brésil et des Algarves) : il fut tout d’abord Prince de Beira (ce titre servant alors à désigner l'héritier en second de la couronne portugaise) puis Infant de Portugal (en 1801 : à la mort de son frère aîné, l'infant Antoine).

En novembre 1807 l'invasion du Portugal par l'armée de Napoléon Bonaparte força la famille royale portugaise et la cour de Lisbonne (soit, en tout, environ 10 000 personnes) à s'embarquer pour le Brésil où ils arrivèrent en mars 1808, à Rio de Janeiro (qui devint alors le nouveau siège - en ’’exil’’ - du gouvernement portugais).

En 1816, Pierre y fut titré duc de Bragance et prince du Brésil, par son père, le roi Jean VI. Par la suite, il épousera (le 6 novembre 1817 à Rio de Janeiro), l'archiduchesse Marie Léopoldine d'Autriche (1797-1826) (fille de l'empereur François Ier), dont il aura sept enfants (dont le futur empereur Pierre II du Brésil, né en 1825).

En 1821, le roi Jean VI du Portugal retourna au Portugal, laissant l'infant Pierre comme régent du Brésil. Et, le 13 mai 1822, l’infant du Portugal Pierre fut proclamé « Défenseur et protecteur perpétuel du Brésil » par la municipalité de Rio de Janeiro. Enfin, le 7 septembre 1822 le régent Pierre proclame (à São Paulo) l'indépendance du Brésil. Et le 12 octobre (jour de ses 24 ans) sur la place Santana de Rio de Janeiro il devient empereur du Brésil sous le nom de Pierre Ier, avant d’être couronné empereur du Brésil dans la même ville : le 1er décembre 1822.


En mars 1826, à la mort de son père Jean VI, l’empereur Pierre Ier du Brésil devient néanmoins roi du Portugal sous le nom de Pierre IV. Néanmoins, il choisit alors de rester au Brésil et (le 2 mai 1826) abdique la couronne portugaise en faveur de sa fille aînée, la princesse Marie (alors âgée de 7 ans) et non pas en faveur de son fils le prince Pierre (âgé de 5 mois), promis - lui - à lui succéder sur le trône du Brésil.

Jean VI

Alors, la situation a violemment dégénéré au Portugal où le régent Michel (frère de Pierre Ier et oncle de Marie II) a déchu sa nièce du trône (le 28 juin 1828) et s'est proclamé roi de Portugal et des Algarves sous le nom de Michel Ier. Ainsi, le 7 avril 1831 l'empereur Pierre Ier abdiquera la couronne brésilienne (en faveur de son fils, qui devint alors l'empereur Pierre II du Brésil) et repart pour le Portugal (en reprenant le titre de duc de Bragance) avec sa fille la reine Marie II de Portugal (qui embarque avec lui).

L'ex-empereur Pierre et sa fille la reine Marie II, entreprendront alors la reconquête du Portugal à partir des îles Açores : aidés en cela par la France de la Monarchie de Juillet et par le Royaume-Uni (et, à partir de 1833, par le pouvoir espagnol). Victorieux en mai 1834, Pierre et sa fille condamneront alors l’usurpateur Michel Ier et ses futurs descendants à un exil perpétuel.

La jeune reine Marie II (qui a à peine quinze ans) reprend alors le pouvoir, sous la régence de son père, puis est déclarée majeure le 12 septembre de la même année ; son père - l'ex-empereur Pierre - mourant de la tuberculose à peine douze jours plus tard. L’empereur Pierre Ier sera d’abord inhumé à Lisbonne puis (à partir du 7 septembre 1972) à São Paulo, dans la crypte du monument de l'Ipiranga : à l'endroit même où, en septembre 1822 (150 ans plus tôt), il avait proclamé l'indépendance du Brésil.
(source)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

crew 15/07/2008 17:56

tres interessant article ! brazil!!