Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les chroniques d'Istvan

2.300 jours de prise d’otage pour Ingrid Betancourt : Où en sommes-nous ?

15 Juin 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Actualité


Mercredi 11 juin 2008, cela faisait 2.300 jours qu’Ingrid Betancourt était otage des FARC. Avec elle, 39 autres êtres humains voient leurs libertés les plus élémentaires bafouées, jour après jour, parfois depuis plus de 11 ans.

Ce cap supplémentaire est une véritable chape de plomb, lourde d’inquiétudes et d’incertitudes. Depuis 2.300 jours, nous n’avons pas cessé de guetter l’espoir, de nous battre pour le faire triompher. Si la libération de six otages entre janvier et février a été un soulagement et un succès, il n’en est pas moins vrai que cette attente accablante nous rappelle chacune de nos désillusions.

Pourtant aujourd’hui, nous voulons croire que les temps vont changer.

Les FARC ont connu un changement de forme : ils doivent à présent procéder à une évolution de fond indispensable, liée au passage de relais entre deux générations de dirigeants, l’une issue du monde paysan et l’autre originaire de la sphère urbaine. Ainsi, nous espérons que la première des évolutions notoires sera l’échelle de perception du temps de la guérilla, dont idéalement la conséquence serait une accélération de son processus de décision.

Pour le moment, il n’en est rien. Alfonso Cano qui a pris la tête des FARC, suite à la mort de Manuel Marulanda, n’a pas dit le moindre mot depuis deux mois et demi. Nous voulons croire que ce silence assourdissant cessera et qu’Alfonso Cano sortira très vite de son statut de chef fantôme.

Actuellement, une action terroriste ou militaire des FARC ressemblerait à un acte kamikaze. En revanche, la libération des otages s’inscrirait dans le cadre d’une action politique propice à la volonté de reconnaissance de belligérance des FARC.

Dans cette situation, il nous semble important qu’un maximum d’acteurs puisse accompagner les efforts en vue de la libération des otages. La France, le Venezuela et l’Equateur ont démontré leur capacité à obtenir des résultats concrets, qu’il s’agisse des preuves de vie ou des libérations d’otages : il est essentiel qu’ils puissent poursuivre leur travail aussi actif qu’efficace.

Enfin, alors que les 2.300 jours de prise d’otage d’Ingrid Betancourt vont être atteints, l’ex-otage Luis Eladio Pérez a annoncé que les FARC pourraient procéder à des libérations d’otages, « je l’espère, cette semaine », a-t-il déclaré à la W Radio colombienne. Pour nous, l’espoir reste grand puisque les FARC savent que leur futur proche est plus que jamais lié à la libération des otages.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

crew 16/06/2008 08:38

plus de news depuis nov....j espere qu il n est pas trop tard...

Istvan 16/06/2008 11:01


Je l'espere mais surtout il faut rester mobilisé !!!