les chroniques d'istvan

Le mystère des templiers (VI)

29 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Histoire


Des hommes de toutes origines et de toutes conditions constituaient le corps du peuple templier à chaque niveau de la hiérarchie. Différents textes permettent aujourd'hui de déterminer l'apparence des frères chevaliers et sergents.


 L'habit :

La reconnaissance de l'ordre du Temple ne passait pas seulement par l'élaboration d'une règle et un nom, mais aussi par l'attribution d'un code vestimentaire particulier propre à l'ordre du Temple.

Le manteau des Templiers faisait référence à celui des moines cisterciens.

Seuls les chevaliers, les frères issus de la noblesse, avaient le droit de porter le manteau blanc, symbole de pureté de corps et de chasteté. Les frères sergents, issus de la paysannerie, portaient quant à eux un manteau de bure,  sans pour autant que ce dernier ait une connotation négative. C'était l'ordre qui remettait l'habit et c'est aussi lui qui avait le pouvoir de le reprendre. L'habit lui appartenait, et dans l'esprit de la règle, le manteau ne devait pas être un objet de vanité. Il y est dit que si un frère demandait un plus bel habit, on devait lui donner le « plus vil ».

La perte de l'habit était prononcée par la justice du chapitre pour les frères qui avaient enfreint gravement le règlement. Il signifiait un renvoi temporaire ou définitif de l'ordre.


domme--20templiers-20250-copie-1.jpg



La croix rouge :

Il semble que la croix rouge n'ait été accordée que tardivement aux Templiers, en 1147, par le pape Eugène III. Il aurait donné le droit de la porter sur l'épaule gauche, du côté du cœur. La règle de l'ordre et ses retraits ne faisaient pas référence à cette croix. Cependant, la bulle papale Omne datum optimun la nomma par deux fois. Aussi est-il permis de dire que les Templiers portaient déjà la croix rouge en 1139. C'est donc sous la maîtrise de Robert de Craon, deuxième maître de l'ordre, que la « croix de gueule » devint officiellement un insigne templier. Il est fort probable que la croix des Templiers ait été issue de la croix de l'ordre du saint Sépulcre dont avaient fait partie Hugues de Payns et ses compagnons d'arme. Cette croix rouge était potencée, cantonnée de quatre petites croix appelées croisettes.

La forme de la croix des Templiers n'a jamais été fixée. L'iconographie templière la présenta grecque simple, ancrée, fleuronnée ou pattée. Quelle qu'ait été sa forme, elle indiquait l'appartenance des Templiers à la chrétienté et la couleur rouge rappelait le sang versé par le Christ. Cette croix exprimait aussi le voeu permanent de croisade à laquelle les Templiers s'engageaient à participer à tout moment. Il faut cependant préciser que tous les Templiers n'ont pas participé à une croisade.


croix.jpg

Le visage templier :

Dans son homélie, appelée De laude nouae militae (Éloge de la nouvelle milice),  Bernard de Clairveaux présente un portrait physique et surtout moral des Templiers, qui s'opposait à celui des chevaliers du siècle :

« Ils se coupent les cheveux ras, sachant de par l'Apôtre que c'est une ignominie pour un homme de soigner sa coiffure. On ne les voit jamais peignés, rarement lavés, la barbe hirsute, puant la poussière, maculés par les harnais et par la chaleur... ».

Bien que contemporaine des Templiers, cette description était plus allégorique que réaliste, Saint Bernard ne s'étant jamais rendu en Orient. Par ailleurs, l'iconographie templière est mince. Dans les rares peintures les représentant à leur époque, leurs visages, couverts d'un heaum, d'un chapitre, d'un chapeau de fer ou d'un camail, ne sont pas visibles ou n'apparaissent que partiellement.


450px-Knight_capital_Louvre.jpg

Dans l'article 28, la règle latine précisait que « les frères devront avoir les cheveux ras », ceci pour des raisons à la fois pratiques et d'hygiène dont ne parlait pas saint Bernard, mais surtout « afin de se considérer comme reconnaissant la règle en permanence ». De plus, « afin de respecter la règle sans dévier, ils ne doivent avoir aucune inconvenance dans le port de la barbe et des moustaches. » Notons que les frères chapelains étaient tonsurés et imberbes. 

 La vie quotidienne :


La règle de l'ordre et ses retraits nous informent de manière précise sur ce que fut la vie quotidienne des Templiers en Occident comme en Orient. Cette vie était partagée entre les temps de prières, la vie collective (repas, réunions), l'entraînement militaire, l'accompagnement et la protection des pèlerins, la gestion des biens de la maison, le commerce, la récolte des taxes et impôts dus à l'ordre, le contrôle du travail des paysans sur les terres de l'ordre, la diplomatie, la guerre et le combat contre les infidèles.

Depeche Mode

29 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Musique

Depeche Mode (DM) est un groupe new wave britannique et formé en 1980. Groupe majeur de la scène anglo-saxonne et chef de file du courant new wave, il est l'une des rares formations des années 1980 issues du Royaume Uni à être parvenu à « survivre » à cette décennie tout en maintenant un succès international relativement constant.

2031_12839913_7_H184325_L.jpg


Depeche Mode réussit le tour de force de ramener vers lui des publics extrêmement variés, mêlant des mélodies souvent accrocheuses et des paroles simples mais touchantes, à une musique électronique dont l'approche reste résolument "rock", Martin Gore ayant beaucoup fait pour qu'on ne considère pas DM uniquement comme un groupe "de synthés" en apportant sa conception originale de la guitare.

Membres actuels (depuis 1995) 

  • Martin L GORE (Guitrare, synthétiseur, chant)
  • Dave Gahan (Chant)
  • Andrew Fletcher (synthétiseur)

Anciens membres 

  • Vince Clarke (synthétiseur) de 1980  à fin 1981. Il quitta précocement le groupe pour créer l'éphémère duo Yazoo de 1982 à 1983, puis son groupe actuel, Erasure, dont il est le compositeur depuis 1985. 
  • Alan Wilder (synthétiseur, batterie) de 1982 à 1995. Engagé après le départ de Vince Clarke pour assurer les lives, il s'investira dans le groupe et, assez vite, son apport créatif et ses talents de musicien vont s'avérer déterminants. Il quitta le groupe pour continuer une carrière solo entamée en 1986 sous le nom de Recoil.
pic_hg311.jpg

Histoire

  • La genèse 

C’est à Basildon en 1977 en Angleterre (Essex), que Vince Clarke et Andrew Fletcher décident de créer un groupe à l’heure où le Royaume-Uni résonne au son du punk.

Ils sont rejoints dès 1978 par un ami de lycée, Martin L GORE et fondent « Composition of sound ». Le groupe trouve en Dave Gahan, repéré lors d'un casting alors que ni Gore ni Clarke ne se voient comme chanteur principal, une voix que le trio recherchait. Ce dernier est d’ailleurs à l’origine du nouveau nom du groupe inspiré par une revue française : « Depeche Mode ». Ce nom fut en quelque sorte "improvisé" par Dave Gahan, avant leur premier concert. Au téléphone avec l'organisateur, ce dernier lui demande le nom de leur groupe. Dave est pris de court. Devant lui, sur une table, repose un exemplaire du magazine "Dépêche Mode".


Just Can't Get Enough

C’est lors d’un concert dans un club Londonien que daniel Miller repère le groupe et décide de le signer sous son nouveau label : Mute Records. En 1981  sort leur premier single Dreaming Of Me suivi de New Life et enfin le hit planétaire Just Can't Get Enough. Ces premiers titres seront extraits de l’album Speak and Spell .

Suite au départ Vince Clarke, le trio décide néanmoins de poursuivre l'aventure Martin L GORE sera désormais auteur/compositeur du groupe qui recrute Alan Wilder en 1982 sur petite annonce parue dans le Melody Maker. Son apport va se révéler déterminant (Gahan ne compose pas encore à l'époque et Fletcher qui n’est pas un musicien hors pair, s’occupe essentiellement du management).

1_1024x768.jpg
Music for the Masses :


Pendant que leur  pop  synthétique gagne en noirceur, le succès grandit… L’ennui, la religion et le sexe deviennent les thèmes de prédilection des compositions de Martin L. Gore. Les albums Some Great Reward (1984) et Black Celebration (1986) confirment leur goût pour la musique industrielle allemande (notamment Kraftwerk)
qui nourrit leurs samples inventifs : bruits lourds et métalliques, percussions froides martèlent des titres (et tubes) comme Master and Servant, Blasphemous rumours ou Stripped. 

Mais c'est le 45 tours People are People (extrait de Some Great Reward) et sa mélodie imparable qui leur permet de connaître le succès mondial  en 1984/85.  Ce succès est renforcé par la parution mondiale fin 1985 de leur vraie première compilation regroupant les singles  édités depuis leur début. L'année suivante, l'album Black Celebration assoit leur réputation au Royaume Uni et leur donne le statut de groupe culte en Amérique du Nord, où ils sont taxés de formation underground alors qu'ils sont perçus comme très commerciaux en Europe (leurs singles sont édités en une multitude de remixes pour accroitre leurs ventes). Cela dit, l'approche électronique et expérimentale du groupe permet de developper, de manière intelligente, de nombreuses variations sur leurs titres. Ils collaborent avec de nombreux arrangeurs/producteurs et DJs et offrent à leur fans une multidude de reflets sonores, élargissant ainsi, le spectre émotionnel de chacun de leurs tubes. Dénonçant le capitalisme, ils ont une approche sociale et populaire.

2031_233405709_dm4_H153419_L.jpg

1987 marque une étape de plus dans leur maturité.  La nouvelle approche de travail du groupe donne naissance à Music for the Masses, lequel s'ouvre sur Never Let Me Down again, un rock synthétique virant à l'onirisme noir, s'achevant sur des chœurs wagneriens et qui deviendra avec le temps l'Hymne indispensable des concerts de Depeche Mode à travers le monde. Il donne le ton d'un disque encore plus abouti que les autres.

Son grand succès international autorise une impressionnante tournée qui passe par les Etats-Unis , un live est filmé, il  s’agit du live 101 filmé au stade Rose Bowl à Los Angeles. Le film réalisé porte le titre Depeche Mode 101 en référence aux 101 concerts donnés pendant cette tournée.

2031_881110786_2031_447639107_2_anges_h150607_l_H211535_L.jpg

Violator : l'apothéose

DM connaît ainsi un étourdissant succès, et le groupe est alors sur le point d'atteindre son apothéose, aussi bien artistique que commerciale.

En 1989, les quatre musiciens rentrent en studio à Milan pour enregistrer un nouvel album dont les maquettes de  Martin Gore  sont très épurées.  et enregistrent  Violator  où l’on retrouve les titres Personal Jesus, Policy Of Truth, World In My Eyes, Halo et surtout la chanson qui restera la plus célèbre (avec Just Can't Get Enough) et leur plus gros tube à ce jour : Enjoy the silence, balade techno pop mélancolique soulevée par de puissantes voix synthétiques célestes et s'achevant sur des cuivres triomphants (tout autant synthétiques), devenue un hymne imparable.

Quant au premier extrait de l'album, apparu sur les ondes fin août 1989, "Personal Jesus" en sidère plus d'un : avec une chanson rock construite autour d'un riff de guitare blues, DM est là où on ne l'attendait pas. Cet inattendu mélange au rythme lourd, à la mélodie simple et marqué d'un slogan - davantage qu'un refrain - ("Reach out and touch faith") donne le ton. Ne perdant pas de vue leur champ d'expérimentation électronique, "Personal Jesus" se conclut par une phrase instrumentale hypnotique, où les programmations semblent livrées à elles-mêmes, percutées par un rythme d'une belle lourdeur.

Les années noires  :

Après l’immense succès de Violator, DM offre Songs of Faith and Devotion  , son nouvel opus qui sort en 1993. I Feel You, Walking in my shoes, Condemnation et In your room sont des titres encore plus rock, plus bruts. Choristes de gospels et sections de cordes interviennent sur un album que le groupe sait très attendu. Bien que le succès soit à nouveau au rendez-vous (le disque se classe dès sa sortie n°1 des ventes en Angleterre ainsi qu'aux Etats Unis), celui-ci est toutefois mitigé. C'est surtout en Europe que l'album connaîtra ses meilleures ventes.

a4a7a748311beb2a98eacb93d3ab444c.jpg

Le bilan au milieu des années 1990 n'est guère réjouissant malgré leur énorme popularité : Gahan est devenu un véritable junkie vivant presque avec ses dealers, Gore s'isole, Fletcher essaie de maintenir la cohésion du groupe qui voit un de ses membres quitter l'aventure. Estimant que son travail n’est pas estimé à sa juste valeur et éprouvé par les tensions qu’il ressent au sein du groupe, Alan Wilder décide de le quitter en 1995. Il se consacre alors à son projet solo Recoil où il pourra davantage se livrer aux expérimentations qu’il affectionne. C’est peu dire que DM perd à cette occasion un pilier créatif déterminant.

Dave Gahan retrouve les deux membres restants début 1996 pour enregistrer un nouvel album mais il sera victime d’une overdose peu de temps après qui l’obligera à entreprendre une cure de désintoxication.


welcomemat.jpg

Ultra :

Il faudra attendre l’année suivante pour voir Depeche Mode réapparaître avec le single Barrel Of a Gun, qui annonce la sortie  d'Ultra, un album très sombre et gardant encore de nombreuses tonalités rock mâtinées d'atmosphères plus paisibles. Cependant, le succès de masse n'est pas vraiment au rendez-vous (même si l'album se vend relativement bien) et certains fans de la première heure regrettent le DM des années 1980, alors que d'autres considèrent qu'il s'agit là d'un de leurs meilleurs disques. 

En 2001, les trois Britanniques reviennent avec Exciter, et des singles comme Dream On, I Feel loved, Freelove ou encore Goodnight lovers. Mais les fans sont plutôt déçus : l'album est parfois jugé trop "mou" et dépourvu de la marque de fabrique à laquelle le groupe avait habitué son public pendant tant d'années. Malgré tout, la tournée sera triomphale et les critiques relativement positives.

2008 nouvel album : 

Il est à noter qu'actuellement Depeche Mode travaille sur son nouvel album qui devrait sortir courant de cette année.

 

 

DIESEL

29 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion


diesel_jeans_by_cancera3.jpg
Diesel S.p.A. plus connue sous le nom de Diesel est une marque Italienne de vêtements pour hommes et femmes âgés de 18 à 35 ans. Diesel possède également une ligne d'habits pour enfants et une ligne de vêtements de sport
.

Historique : 

La société a été créée par Renzo Rosso Adriano Goldschmied en 1978. Renzo fit l'acquisition complète de la compagnie en 1985 et lança sa politique de marketing internationale en 1991. En 1996, il ouvrit le premier magasin principal de la chaîne sur Lexington Avenue à New York.

Une grande partie de la production de Diesel est externalisée et les jeans sont principalement fabriqués en Italie. Le siège social de l'entreprise se situe à Molvena dans le nord-est de l'Italie, où la compagnie dirige 17 filiales à travers l'Europe, l'Asie et l'Amérique.

La société possède plus de 5 000 points de vente dans le monde, dont 300 boutiques en nom propre (12 en France), et emploie environ 3 000 personnes dans 80 pays. 

prd.jpg

Produits :

Les jeans  réalisent les ventes les plus importantes du groupe puisqu'ils constituent 40% de son chiffre d'affaires. Les sous vêtements sont aussi une part importante dans la réalisation de leur chiffre d'affaire.

070522-diesel5.jpg

La licence Diesel est également accordée à d'autres entreprises pour les produits suivants : chaussures , maroquinerie, bijoux, lunettes montres,  vêtements de sport et depuis quelques années une ligne enfant. En février 2007, Diesel a lancé une ligne inédite de vêtements de plage.

Second degré et provocation, tels sont les mots d'ordre de la communication de Diesel. En 1995, la société met en place une nouvelle campagne, "Comment devenir un vrai homme", montrant deux marins s'embrassant à pleine bouche dans un port en fête. La presse s'empare immédiatement de l'événement, critiquant abondamment l'audace et l'insolence de la jeune marque.

diesel2.jpg


En 2001, Diesel marque à nouveau les esprits avec sa campagne "Africa", promue au festival international de la publicité de Cannes, qui présente l'Afrique comme une grande puissance mondiale et les Etats Unis comme un pays en voie de développement. 

diesel10.jpg

La dernière en date, "Global Warm ready", met en scène des personnages bronzés et souriants dans des paysages urbains transformés par le réchauffement climatique : un jardin tropical au pied de la Tour Eiffel, la place Saint Marc  envahie par les perroquets, New York  sous les eaux, etc. Cette campagne a été jugée déplacée et mal venue par le Bureau de vérification de la publicité  (BVP) qui a demandé à la marque son retrait immédiat. Diesel a répliqué en déclarant être très fier de cette campagne qui a pour but d'inciter à la réflexion sur le réchauffement de la planète et va même jusqu'à s'engager écologiquement en promettant de reverser 10% de ses ventes d'éditions limitées réalisées lors de la Fashion Week à l'association d'Al Gore.

 undefined


Le triangle secret : Tome 2 - Le jeune homme au suaire

29 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Livres


2.jpg

Tome 2 - Le jeune homme au suaire :


Je veux vous préserver, mon ami... Je ne vous livrerai pas la vérité. Maudissez-moi, mais vous ne devez pas savoir ! Jamais ! Abandonnez notre quête, je vous en conjure ! Fermez tous vos livres, brûlez-les et soufflez leurs cendres au vent. Oubliez tout ce que je vous ai dit. Oubliez ! " Mais Didier Mosèle ne veut pas oublier, il veut comprendre. Il veut savoir, connaître cette vérité que l'Église, n'hésitant pas à tuer pour préserver ce terrible secret, cache depuis des siècles. Didier veut comprendre les raisons du meurtre de son ami Francis, et va pour cela suivre ses traces et remonter jusqu'à un certain Monseigneur de Guilio, commanditaire de l'assassinat et maître d'oeuvre du complot contre la mystérieuse Loge " Première ". Bien involontairement, Didier se rapproche de la veuve de Francis et tombe amoureux d'elle. Mais l'heure n'est malheureusement pas aux sentiments... Toutes les pistes semblent converger vers la Champagne, où l'on traverse la forêt d'Orient... De Guilio, dans l'ombre, suit tous les faits et gestes de Didier et retarde son exécution, en attendant que celui-ci se rende sur le tombeau du Christ...

ts_01.jpg

Le mystère des templiers (V)

28 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Histoire


Protection des pèlerins et garde de reliques:


La vocation de l'ordre du Temple était la protection des pèlerins chrétiens pour la Terre Sainte. Ce pèlerinage comptait parmi les trois plus importants de la chrétienté du Moyen Age. Il durait plusieurs années et les pèlerins devaient parcourir près de douze mille kilomètres aller-retour à pied, ainsi qu'en bateau pour la traversée de la mer Méditerranée.  Généralement, les pèlerins étaient débarqués à Acre, appelée aussi Saint Jean d'Acre, puis devaient se rendre à pied sur les lieux saints. En tant que gens d'armes , les Templiers sécurisaient les routes, en particulier celle de Jaffa à Jérusalem et celle de Jérusalem au Jourdain. Ils avaient également la garde de certains lieux saints : Bethléem, Nazareth, le Mont des Oliviers t, le Jourdain, la colline du Calvaire   et le Saint Sépulcre. 

Pilgrims_in_Constantinople_BnF_Fr2810_fol144.jpg

Tous les pèlerins avaient droit à la protection des Templiers. Ainsi, ces derniers participèrent aux  croisades, pèlerinages armés, pour effectuer la garde rapprochée des souverains d'Occident. Aussi, en 1147, les Templiers prêtèrent main forte à l'armée du roi Louis VII attaquée dans les montagnes d'Asie Mineure durant la deuxième (1147-1149). Cette action permit la poursuite de l'expédition et le roi de France leur en fut très reconnaissant. Lors de la troisème croisade (1189-1192), les Templiers et les Hospitaliers assuraient respectivement l'avant-garde et l'arrière-garde de l'armée de Richard Coeur de Lion dans les combats en marche. Lors de la cinquième croisade, la participation des ordres militaires, et donc les Templiers, a été décisive dans la protection des armées royales de Louis IX  devant Damiette.

L'ordre du Temple a aidé exceptionnellement les rois en proie à des difficultés financières. À plusieurs reprises dans l'histoire des croisades, les Templiers renflouèrent les caisses royales momentanément vides (croisade de Louis VII), ou payèrent les rançons de rois faits prisonniers (croisade de Louis IX).

En Orient comme en Occident, l'ordre du Temple était en possession de reliques. Il était parfois amené à les transporter pour son propre compte ou bien convoyait des reliques pour autrui. Les chapelles templières abritaient les reliques des saints auxquelles elles étaient dédiées. Parmi les plus importantes reliques de l'ordre se trouvaient le manteau de saint Bernard, des morceaux de la couronne d'épines, des fragments de la vriae Croix.

Les sceaux templiers :

Le mot sceau vient du latin sigillum signifiant marque. C'est un cachet personnel qui authentifie un acte et atteste d'une signature. Il existe une vingtaine de sceaux templiers connus. Ils appartenaient à des maîtres, hauts dignitaires, commandeurs ou chevaliers de l'ordre au XIII eme siécle. Leurs diamètres varient entre quinze et cinquante millimètres. Le sceau templier le plus connu est celui des maîtres de l'ordre sigilum militum xristi qui représente deux chevaliers armés chevauchant le même cheval.

Le sceau symboliserait la vie commune, l'union et le dévouement.

sceau1.jpg

 

Le transport maritime :

Le lien entre l'Orient et l'Occident était essentiellement maritime. Pour les Templiers, l'expression "outre-mer" désignait l'Europe tandis que « l'en-deçà des mers » et plus précisément de la mer Méditerranée, représentait l'Orient. Afin d'assurer le transport des biens, des armes, des frères de l'ordre, des pèlerins et des chevaux, l'ordre du Temple avait fait construire ses propres bateaux. Il ne s'agissait pas d'une flotte importante, mais de quelques navires qui partaient des ports de  Marseille, Saint Raphaêl, Collioure ou d'Aigues Mortes et d'autres ports italiens. Ces bateaux se rendaient dans les ports orientaux après de nombreuses escales.

croisade_aigues_mortes.jpg

Plutôt que de financer l'entretien de navires, l'ordre pratiquait la location de bateaux de commerce appelés « nolis ». Inversement, la location de nefs templières à des marchands occidentaux était pratiquée. Il était d'ailleurs financièrement plus avantageux d'accéder aux ports exonérés de taxes sur les marchandises que de posséder des bateaux. Les commanderies situées dans les ports jouaient donc un rôle important dans les activités commerciales de l'ordre. Des établissements templiers étaient installés à Gëne, Pise ou Venise, mais c'était dans le sud de l'Italie, plus particulièrement à Brindisi, que les nefs templières méditerranéennes passaient l'hiver.

SantaMaria.jpg


Le port d'Acre était le plus important de l'ordre. La voûte d'Acre était le nom d'un des établissements possédés par les Templiers dans la ville, celui-ci se trouvant près du port. Entre la rue des Pisans et la rue Sainte-Anne, la voûte d'Acre comprenait un donjon et des bâtiments conventuels.

acre1-copie-2.jpg

Zazie

28 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Musique

Zazie_pic.jpg

Zazie, de son vrai nom
Isabelle Marianne de Truchis de Varennes, est une auteur compositeur interprète française..

Biographie :

  • Enfance 

C’est le 18 avril 1964, qu’Isabelle Marianne de Truchis de Varennes naît d’une mère professeur de musique et d’un père architecte. Très vite surnommée « Zazie » en référence au roman de Raymond  Queneau, "Zazie dans le mètro"  elle affirme rapidement son penchant pour le domaine artistique. Elle pratique le violon pendant dix ans, un peu de piano et de guitare.

  • Ses débuts

 

Sa prédilection pour l’écriture s’affirme petit à petit. Dès l’âge de quatre ans elle écrit sa première chanson et sa première pièce de théâtre à huit ans. Après l’obtention d’un baccalauréat littéraire à seize ans, elle cherche d’abord sa voie en faisant des études de kinésithérapeute puis de langues étrangères (anglais, espagnol et japonais). Puis elle est mannequin pendant une dizaine d’années, et défile pour de grands noms de la haute couture (Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld....).

 

  • Premier album 

Ce n’est qu’en 1990 que Zazie tente réellement de se lancer dans la chanson.  En 1992 sort Je, tu, ils, son premier album . À noter sa première collaboration avecPascal Obispo sur le titre Un, deux, trois, soleil. Elle écrit quasiment tous ses textes et participe à la composition. Si l’album ne connaît qu’un succès d’estime, le single Sucré salé fonctionne assez bien (n°46 au  Top 50) et Zazie est consacrée l’année suivante meilleure révélation féminine aux Victoires de la musique.  Les ventes de ce premier album, pourtant assez faibles, parviennent à convaincre sa maison de disques de poursuivre l’aventure.

zazie.jpg

 

  • Suite de la carrière

Le deuxième album Zen sort en 1995. Tous les textes sont signés Zazie, et si le premier single LarsenZen qui obtient le succès, notamment grâce à la musique composée par Pascal Obispo.  Plus abouti musicalement, ce second album se vend à plus de 500 000 exemplaires, et Zazie remporte sa deuxième Victoire de la musique pour la vidéo du titre Larsen.  De là, sa notoriété lui permettra d’écrire et de composer pour d’autres, dont Florent Pagny, Johnny Hallyday, Pascal Obispo et récemment  Calogero ,  et Christophe Willem..

C’est alors la consécration, avec le prix de la meilleure interprète féminine aux victoires de la musique de 1998.

Puis vient l’album de la maturité, Made in love. Elle ne collabore plus avec Pascal Obispo, et compose elle-même toutes les musiques (sauf Chanson d’ami) et écrit toutes les paroles.  L’album se vendra à plus de 400 000 ventes.

C’est sur scène avec Le Tour des Anges que Zazie remporte son plus grand succès avec plus de 70 dates ainsi qu’une mini tournée en Asie. La tournée sera immortalisée sur l’album et la vidéo Made in Live.

  • Les années 2000

Après un petit break, Zazie participe aux nombreux concerts de ses amis et chante en duo avec Axel Bauer le titre À ma place qui, avec plus de 500 000 exemplaires vendus, se hisse au sommet des charts de l’été 2001. En octobre 2001, paraît l’album La Zizanie, lancé par le titre Rue de la Paix qui rencontre également un grand succès. Entré N°1 des ventes, l’album décrypte les maux de la société avec un style plutôt inattendu. En effet, c’est avec moins de jeux de mots et un son plus "électro" que Zazie casse ses codes habituels. Un second single est extrait, Adam et Yves.


adam_et_yves_zazie.jpg

Le 9 mars 2002, c’est une nouvelle Victoire de la musique pour Zazie qui est couronnée meilleure interprète féminine.  Début août, elle donne naissance à une petite fille, Lola,

Début 2203, Zazie squatte le Bataclan et part en tournée dans toute la France. Un double album live sort ensuite intitulé Ze live !!!, extrait de son passage au Bataclan.

Le cinquième album studio de Zazie sort le 22 novembre 2004 sous le titre Rodéo, . Celle-ci a écrit les paroles des chansons, et l’album atteint rapidement les 400 000 ventes, sans qu’aucun single extrait n’ait connu de véritable succès.


Le sixième album studio de Zazie, Totem, est sorti le 12 février 2007, et se classe directement N°1 des ventes avec plus de 50 000 exemplaires écoulés en une semaine, lancé par le single Des rails. Le second single, Je suis un homme, rencontrera un grand succès et permettra à l’album de s’écouler à près de 300 000 ventes.


Zazie2.jpg

 

Dirk Bikkembergs

28 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Mode - fashion


bikkember168rs6.jpg

Dirk Bikkembergs (né le 2 janvier 1959) est un créateur de mode Belge.

Dirk Bikkembergs est né à Cologne en Allemagne. Après ses études secondaires carrière, Dirk Bikkembergs était intéressé pour suivre des études de droit , car il  trouvait  "très chic les avocats", mais il a finalement décidé de commencer des études à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Belgique. 

550224.jpg

En 1985, après avoir remporté la Canette d'Or pour le meilleur jeune designer de la mode, Dirk Bikkembergs s'est vu offrir la possibilité de créer sa propre collection de chaussures pour hommes.
. Sa première ligne en vedette semelles perforées et très original lacets, la création d'un tapage à l'époque. Dirk se fait remarquer également au British Design Show en 1986.

En 1989, Dirk Bikkembergs s'est rendu à Paris et a lancé sa première collection masculine, suivie de la collection femme en 1993.

Bikkembergs085.jpg

L'influence des origines de Dirk Bikkembergs  est palpable dans ses créations. Plusieurs de ses vêtements trahissent une préférence pour l'esthétique militaire. Il aime les matériaux robustes et les formes simples. 

D'autres caractéristiques de ses collections sont soulignés par des lignes austères, dues à l'utilisation abondante d'articles en cuir et de nombreux détails virils tels que les ceintures.
 

Ses  premières collections féminines étaient (à l'exception de taille) identiques à ses lignes de vêtements pour hommes.

Dire que Dirk Bikkembergs aime le mouvement est un euphémisme. Le grand designer partage son temps entre la Belgique, la France, l'Italie, l'Allemagne, Londres et New York, et il est rarement vus dans un seul endroit pendant plus d'une semaine. 

x80143580409311343_4.jpg
Dirk Bikkembergs est devenu particulièrement populaire auprès des jeunes depuis 2000 après qu'il eut lancé sa ligne de mode "Bikkembergs Sport».  Ce  "sport-couture" lui a donné l'occasion de concevoir des vêtements pour le club de football de l'Inter de Milan.

Il fut le premier styliste qui a reçu l'autorisation d'organiser un défilé de mode dans le fameux stade de football FC Barcelona Nou Camp.

bikkembergs02.jpg

MEDIUM (série télévisée)

28 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Télévision - Série


B000EWBNMS_01_LZZZZZZZ.jpg
Médium est une série télévisée américaine créée par Glenn Gordon Caront diffusée depuis le 3 janvier 2005 sur le réseau NBC. La série est diffusée en France depuis le 27 janvier 2006, sur M6.


Synopsis

Inspirée d'une histoire vraie, cette série met en scène Allison DUBOIS, une épouse dévouée, mère de trois enfants (Ariel, Bridget et Marie), se destinant à une carrière d'avocate dans la banlieue de PHOENIX.


0000035854_20061116170812.jpg

Depuis l'enfance, elle a des visions nocturnes et la faculté de communiquer avec les morts, de voir l'avenir et de lire dans les pensées. Commençant à douter de sa santé mentale, Allison se confie à Joe, son ingénieur d'époux, qui met ces cauchemars sur le compte du surmenage. Mais un jour, alors qu'Allison a la vision d'un meurtre réellement perpétré au Texas, il lui conseille de mettre son don au service de la justice.

3owy5l5r.jpg

Elle décide alors de se faire embaucher par le procureur Devalos pour l'aider à enquêter dans le cadre d'affaires le plus souvent criminelles. Elle y rencontrera l'inspecteur Scanlon, être sombre et torturé. Ce dernier, d'abord réticent à croire qu'Allison est vraiment medium, il finira par accepter ce fait difficile à avaler, et fera partie du peu de gens qui connaissent ce secret.

Médium est inspirée de la vie de la vraie Allison Dubois, qui aida le FBI dans de nombreuses enquêtes. Afin que la série soit le plus près de la réalité, Allison Dubois est consultante sur le tournage. Elle n'en n'est pas à ses premiers essais puisqu'en 2000, le film Intuitions de Sam Raimi était déjà tiré de ses expériences "paranormales".

51gsgar9.jpg

Distrisbution :

Personnages réguliers

Récompenses :

  • Emmy Award 2005 : Meilleure actrice dans une série dramatique pour Patricia Arquette
Épisodes :
  • Première saison (2005)
  •  Deuxième saison (2005-2006) 
  • Troisième saison (2006-2007) 
  • Quatrième saison (2008)

FRANCE 1969 Frida Boccara - "Un Jour, Un Enfant"

28 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Eurovision


Le mystère des templiers (IV)

27 Février 2008 , Rédigé par Istvan Publié dans #Histoire


Organisation et mission de l'ordre
:


  • Règle et statuts :

Après le concile de Troyes, où l'idée d'une règle propre à l'ordre du Temple a été acceptée, la tâche de la rédiger fut confiée à Bernard de Clairvaux , qui lui-même la fit écrire par un clerc qui faisait sûrement partie de l'entourage du légat pontifical présent au concile, Jean Michel , sur des propositions faites par Hugues de Payns.

Bernhard_von_Clairvaux_-28Initiale-B-29.jpg

La régles de l'ordre du Temple faisait quelques emprunts à la règle de saint Augustin mais s'inspirait en majeure partie de la  règle de Saint Benoît  suivie par les moines bénédictins. Elle fut cependant adaptée au genre de vie active, principalement militaire, que menaient les frères Templiers. Par exemple, les jeûnes étaient moins sévères que pour les moines bénédictins, de manière à ne pas affaiblir les Templiers appelés à combattre. Par ailleurs, la règle était adaptée à la bipolarité de l'ordre, ainsi certains articles concernaient aussi bien la vie en Occident (conventuelle) que la vie en Orient (militaire).

Notons que de sa fondation et durant toute son existence, l'ordre ne s'est pas doté d'une devise. 

  • La réception dans l'ordre :

Les commanderies avaient, entre autres, pour rôle d'assurer de façon permanente le recrutement des frères. Ce recrutement devait être le plus large possible. Ainsi, les hommes laïcs de la noblesse et de la paysannerie libre pouvaient prétendre à être reçus s'ils répondaient aux critères exigés par l'ordre.

Tout d'abord, l'entrée dans l'ordre était gratuite et volontaire. Le candidat pouvait être pauvre. Avant toute chose, il faisait don de lui-même. Il était nécessaire qu'il fût motivé car il n'y avait pas de période d'essai par le novicat. L'entrée était directe (prononciation des voeux) et définitive (à vie).

Les principaux critères étaient les suivants :

  • être âgé de plus de 18 ans (la majorité pour les garçons était fixée à 16 ans) (article 58)
  • ne pas être fiancé (article 669)
  • ne pas faire partie d'un autre ordre (article 670)
  • ne pas être endetté (article 671)
  • être en parfaite santé mentale et physique (ne pas être estropié) (article 672)
  • n'avoir soudoyé personne pour être reçu dans l'ordre (article 673)
  • être homme libre (le serf d'aucun homme) (article 673)
  • ne pas être excommunié (article 674)

Le candidat était prévenu qu'en cas de mensonge prouvé, il serait immédiatement renvoyé. « ... si vous en mentiez, vous en seriez parjure et en pourriez perdre la maison, ce dont Dieu vous garde. » (Extrait de l’article 668)

  • Hiérarchie :

Les Templiers étaient organisés comme un ordre monastique, suivant la règle créée pour eux par Bernard de de Clairveaux. Dans chaque pays était nommé un maître qui dirigeait l'ensemble des commanderies   et dépendances et tous étaient sujets du maître de l'ordre, désigné à vie, qui supervisait à la fois les efforts militaires de l'ordre en Orient et ses possessions financières en Occident.

commanderie_templiere_Lavaufranche-copie-1.jpg

Cependant, la mission première des Chevaliers du Temple restait la protection militaire des pèlerins de Terre sainte.

Les maîtres de l'ordre du Temple :

L'expression « grand maître » pour désigner le chef suprême de l'ordre est apparue à la fin du XIII eme siècle et au début du XIV eme siècle dans des chartes tardives et dans les actes du procès des Templiers.  Elle est aujourd'hui largement répandue. Or, ce grade n'existait pas dans l'ordre et les Templiers eux-mêmes ne semblaient pas l'utiliser. Cependant, dans des textes tardifs apparaissent les qualificatifs de « maître souverain » ou « maître général » de l'ordre. Dans la règle et les retraits de l'ordre, il est appelé Li Maistre et un grand nombre de dignitaires de la hiérarchie pouvaient être appelés ainsi sans l'adjonction d'un qualificatif particulier. Les précepteurs des commanderies pouvaient être désignés de la même façon. Il faut donc se référer au contexte du manuscrit pour savoir de qui l'on parle. En Occident comme en Orient, les hauts dignitaires étaient appelés maîtres des pays ou provinces : il y avait donc un maître en France, un maître en Angleterre, un maître en Espagne, etc. Aucune confusion n'était possible puisque l'ordre n'était dirigé que par un seul maître à la fois, celui-ci demeurant à Jérusalem. Pour désigner le chef suprême de l'ordre, il convient de dire simplement le maître de l'ordre et non grand maître.

templiersdechampagne-01.jpg

nti_bug_fck
1 2 3 4 5 6 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog